Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Une grosse envie de rire...

Le Bigorneau :

            Coucou vous tous et toutes !

J'ai envie ce matin de vous faire sourire, et j'ai retrouvé un texte écrit en 2009, avec la suite écrite aussi à l'époque... Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet... Je vous demande seulement l'indulgence...

Vous savez : "pitié elle ne sait plus ce qu'elle dit ..." Je me demande vraiment ce qui m'avait pris, mais je ris tout de même en me relisant... Bonne journée à vous ! Bisous !

 

 Pour vous, j’ai testé…

 

Je me suis prise un instant pour Jean-Yves Lafesse, ce comique d’un genre unique qui produit en images des choses un peu culottées…et je vous livre par écrit le résultat de mon enquête….

 

Pour vous, j’ai testé l’expression bien connue,  employée avec beaucoup de désinvolture : « Parle à mon cul ma tête est malade ! »

 

Alors voilà, avisant un joli cul rondouillard, rigolard, avenant et à l’air aimable, j’entrepris donc de lui faire un doigt de conversation…

Je l’ai fait sursauter et il a eu l’air surpris, quand m’adressant à lui, je lui ai dit tout de go :

-        Je dois te parler car ta tête est malade…

-        Quelle tête ? m’a-t-il très justement rétorqué… (enfin c’est ce que j’ai compris)

-        Ben, celle qui est au-dessus de toi

Alors là, il a fait une tête pas possible, il ne savait plus où il avait la tête, de toute évidence un cul n’a pas de tête…

- Ben ne fais pas cette tête là ! lui ai-je dit aussitôt… J’ai insisté, et derechef, je lui ai répété, afin de lui éclaircir les idées :

- Je te parle à toi car ta tête est malade parait-il…

Sur le cul !...  Il était sur le cul ! Jamais encore on ne lui avait adressé la parole… Ses nerfs l’ont lâché… Il transpirait à grosses gouttes…

Il perdait tout contrôle…

-        Ne te prends pas la tête, lui ai-je dit pour le rassurer… Laisse tomber ! Laisse pisser le mérinos, comme on dit !

 

Alors là c’était trop, s’il se mettait à chercher le mérinos j’étais mal… J’ai donc préféré couper court à notre entretien surréaliste…

A quoi bon le faire chier !

 

De toute évidence un cul ne remplace pas une tête, j’en ai la conviction...

Et si vous pensez avec votre cul, vous vous fourvoyez gravement, je vous l’affirme, vous courez à la catastrophe… Reprenez le contrôle de vos idées avant qu’il ne soit trop tard…

Le cul n’est pas sûr ! Posez-le et réfléchissez… Quand vous avez la tête dans le cul, comme vous le dites, vous n’êtes pas dans votre assiette, ça ne va pas bien … C.Q.F.D.

 

Conclusion : Je vous en conjure n’employez plus cette expression, car vous prenez de gros risques… sachez qu’il y a toujours des plaisantins comme moi qui vous prendront au mot et le pire est à craindre… Gardez la tête froide et laissez votre cul où il est, tranquille, à l’aise dans ses baskets… Il a bien assez de soucis comme ça, le pauvre !… Il en a plein le cul à force ! Foutez-lui la paix avant qu’il ne porte plainte pour harcèlement textuel…
Il n’est jamais bon de se retrouver le cul par-dessus tête. En toute circonstance, la tête doit garder le contrôle, l’autorité… Il ne faut jamais se laisser mener par le bout du nez par un cul que ce soit le votre ou un autre…J’aurais sûrement d’autres arguments, mais j’ai un trou… Alors ne soyez pas bouchés… Serrez les fesses ! … et bon vent !


                                                   Bigornette 


Cet écrit, comme un clin d'oeil pour vous avant de partir vers la fraicheur de l'océan...je l'ai pondu hier soir...hihi.. et ne me demandez pas pourquoi...
J'ajouterai que je doute avoir fait le tour du sujet, qui mérite certainement d'être approfondi...hihi ! Toutefois pour les "petits malins" qui passeraient, je préviens, ce texte est protégé...
Belle journée !...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

LOUANCHI 20/11/2013 18:32









HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

lien vers http://www.dailymotion.com/vid [...] e-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des
arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A
l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques
minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul
aujourd'hui se décide à parler.
35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte.
Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.
Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma
vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au
téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Jeanne Fadosi 20/11/2013 09:54


Ah Bigornette, je suis si heureuse de retrouver ta verve de 2009 mêlée à celle de 2013.


je ne sais si c'est une coïncidence, mais je comprends maintenant qu'on nous aie suggéré de faire parler des chaises pour un défi.


Bises et belle continuation


amicalement

Le Bigorneau : 21/11/2013 10:47



Il me semble avoir participé à ce genre de défi... j'ai déjà fait parler des chaises, j'en suis sûre ! ce doit être sur ce blog... J'ai retrouvé , hier, un de tes mail dans la boite associée
à  ce blog... je n'y vais pas souvent car j'ai une autre adresse... proutiere12@yahoo.fr celle-ci n'est pas limité en poids, c'est mieux pour
tous les diaporamas et autre, l'autre est toujours pleine..(C'est pour ça que j'ai changé)


Du coup il est vieux et je ne t'ai pas répondu, tu as pu avoir de mes nouvelles par ce blog de temps en temps...Je crois que tu m'y parle de Bérénice, j'ai suivi l'affaire sur les journeaux...
triste dénouement...


Merci pour tes passages... je passerai aussi par chez toi, mais j'ai du mal à gérer mon temps... BISOUS


 



Mamy Annick 18/11/2013 04:58


un petit coucou matinale, le sommeil en ce moment n'est pas mon ami, donc j'ai le nez sur le PC très tôt - demain une page se tourne nous signons l'acte de vente de la maison familiale, je pense
que mon manque de sommeil de ces derniers jours est en relation avec cette vente, mais bon l'avenir de maman en maison de retraite est assuré, c'est le principal - gisous Mamy Annick


 


j'ai deux adresses à nouveau, je suis repartie comme en 14 ...mdr

Le Bigorneau : 21/11/2013 10:51



Coucou ! je vois que tu as toujours beaucoup de choses difficiles à assumer... tu en verras le bout, mais c'est vrai que la vie ne nous épargne pas, ni les uns ni les autres, à un moment ou à un
autre, ça nous tombe dessus...Il faut savoir ensuite relativiser, ce que tu fais très bien... Courage à toi, et j'espère que tu vas retrouver le sommeil, Pour moi c'est par moment... j'ai des
périodes" avec" et des périodes "sans"... BISOUS mamy Annick... je passerai...bonne journée et merci !



Oxygene 15/11/2013 21:10


Eh bien Bigornette, ton petit texte est drôlement Q lotté et je te trouve K rrément osée de l'avoir écrit... Tu as bien fait  ! 


Gros bisous à toi

Mamy ANNICK 13/11/2013 07:41


heureuse de voir que tu as repris l'écriture et j'ai bien ri - bisous et douce journée Mamy Annick