Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Sur l'île de Batz (2)

Le Bigorneau :

Roscoff mai 2011 1034

Roscoff mai 2011 1050

Roscoff mai 2011 1055

 

Etonnant de voir tous ces palmiers ou arbres exotiques un peu partout près des maisons et sur le port...  Sur la côte : une moufle de granit, la main d'un géant coincé sous les éboulis sans doute...

J'ai beaucoup aimé cette nature très sauvage sur le côté ouest de l'île, des grandes esplanades sur lesquelles les goélands se posent, se couchent  et semblent paître comme les vaches dans un pré. Ils ne sont pas dérangés, je suppose qu'il y a des endroits de couvées... Beaucoup de variétés de canards aussi,  souvent trop loin pour être photographiés malgré le zoom...

 

J'aurai aimé que mon Robinson profite lui aussi d'un tel spectacle et je sais que mon compagnon de promenade ne m'en voudra pas de l'évoquer, (car nous ne sommes que deux personnes seules voulant partager des balades)... 

 

Nous sommes repassés pendant ces quatre jours, à des endroits que j'avais fait avec mon homme...

A cette occasion je vous ressors ci-dessous un poème que j'avais écrit bien avant son décès sans savoir qui de nous deux resterait en vie le dernier... Une façon pour moi de lui dire qu'il me manque de plus en plus... et que je ne pourrai plus jamais aller en Bretagne sans penser à lui, à nos moments de détente... C'était notre terrain de jeu et il nous restait encore quelques endroits à découvrir... je le ferai donc pour lui en même temps que pour mon plaisir...

 

 

L’empreinte de nos pas ...

 

J’ai parcouru les plages

Longé ces paysages

Où nous étions passés

Tous les deux enlacés

 

Mais je savais déjà

Ne jamais retrouver

Malgré ma volonté

La trace de tes pas

 

Les vagues avaient lissé

Nos empreintes laissées

Les tiennes plus prononcées

Et les miennes écourtées

 

Mais je te savais là

Encore tout près de moi

Les signes ne trompent pas

Ici je les reçois

 

Tout ça n’est que fiction

Mais la mer est ciment

De l’amour notre union

Et jamais elle ne ment

 

Je sais qu’à travers elle

Toi et moi sommes unis

Toujours à elle fidèles

A tout jamais unis

 

L’empreinte de notre âme

Voguera sur ses flots

Je resterai ta dame

Et toi mon beau héros

 

Que ce soit toi ou moi

Qui reste le dernier

L’empreinte de nos pas

 jamais envolée

Sera quand même là

C’est une question de foi

 

  Bigornette




 
Je vous souhaite une belle journée... et moi je vais "rayonner"... Plus que 6 semaines et des brouettes... BISOUS à vous !

Commentaires

Nicole49 06/06/2011 01:31



Le  poème  devient  le  refuge  de  sentations  fortes  et  le  bonheur  reste  une


image  gravée  à  jamais   (   l' empreinte  se  révèle  la  signature  de  notre


être  humain   )   ...


B.I.S.O.U.S.   ...


B.I.S.O.U.S.   ...   



Le Bigorneau : 06/06/2011 20:26



Bisous Nicole...Merci



flipperine 16/05/2011 18:31



et les souvenirs ne s'effacent pas


bises



Le Bigorneau : 17/05/2011 10:26



... non je crois que certains sont indélébiles... ils reviennent au galop ... bisous...



Melly 13/05/2011 23:18



Il faudrait toujours être conscients qu'on se forge tout le temps des souvenirs - et ils sont si précieux ! - on ne le comprend qu'avec le recul -


un bel hommage à Robinson ! -  ta fille habite par là alors ?


BreizhBizz



Le Bigorneau : 14/05/2011 19:07



je l'ai toujours su car je revenais de loin aussi à la naissance de mon fils en 77, on prend conscience des futilités...je le disais à mon mari qui dramatisait tout trop vite...d'autant que j'ai
fait aussi une hépatite B et j'ai bien cru ne pas m'en sortir... j'avais déjà conscience de pas mal de choses mais on faisait encore des projets qui bien sûr ne se réaliseront jamais... bisous
Melly et courage à toi !



midolu 13/05/2011 08:16



  Au contraire du granit, le géant n'est pas bien poli, avec sa main et surtout son doigt !  Il a
une façon particulière d'accueillir les visiteurs ...  


J'espère quand même que tu ne t'es pas formalisée de ces manières plutôt rustres.


 


Merci pour les photos qui me font voyager un peu plus au nord tout en ayant une note d'exotisme ... C'est beau !


Mais pas autant que tes mots, qui resteront imprimés ... Bisous, ma Bigornette, je reviens à petits pas  



Le Bigorneau : 13/05/2011 18:07



Prends ton temps, quand on rentre il y a du boulot avec l'ordi et les messageries pleines de pub... bisous soeurette...



Josette 13/05/2011 08:11



Un très bel hommage à Robinson, ton poème est très émouvant et la nature sauvage de la côte se prete bien à la réflexion


Tendres pensées Bigornette



Le Bigorneau : 13/05/2011 18:07



merci Josette je l'avais écrit bien avant sa disparition... bisous...