Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Passage à vide

Le Bigorneau :

Passage à vide

 

 

 

Comment le dire
Comment l'écrire
Parfois le silence
Est seul décence

Conjuguer l'absence
Au passé de préférence
Conjuguer la présence
Au futur c'est l'espérance

Le présent est latence
La quête, l'abstinence
Du vide empli de riens
Vraiment rien sous la main

Chercher à tâton
Un soutien , un bâton
S'appuyer sur l'amitié
    Et retrouver le bon sentier

 

 

Bigornette



Je vous souhaite une bonne journée !

 Merci pour vos coms sympas... Bisous !


sentier.jpg

 

Commentaires

air max france 29/09/2011 09:49







elise 24/09/2011 13:38



Un petit bonjour à toi Bigornette non je ne t'oublie pas, mais pas trop le temps en ce moment d'aller beaucoup sur les blogs ...De ce mauvais passage que je vois  qui dure sur plusieurs
points  garde un espoir comme dans ton poème (je sais on dit cela pour réconforter ) mais ce n'est des fois pas si simple .


Pas beaucoup de mains tendues apparement du coté famille  c'est dommage mais malheureusement ce n'est pas souvent elle qui justement nous soutient le plus.  Dans ta solitude tu as
réussi à ecrire ce poème(qui sera lu par tous les amis de la toile ) et en retour des mots de réconfort viendront ,  cela t'a aidé  à supporter d'une certaine façon bien
sur.  


 Je te souhaite que" le bout du chemin" arrive bientot  tu le mérite .  Sincères amitiés Elise.    



Le Bigorneau : 24/09/2011 20:26



Merci Elise, ...moi non plus je ne consacre pas beaucoup de temps au net, je ne peux pas être partout, et je me couche tôt... bisous...



flipperine 22/09/2011 13:35



rassures toi nous avons tous un jour ou l'autre où tout nous échappe



juju 22/09/2011 09:37



Bizarre les mots de ton fils..


Pourquoi le fait de moins travailler fait qu'on attrape un cancer ? N' aurait-il que les feignants qui se chopent un cancer ? Une idée qu'il faut que je creuse, car, mon mari me dit souvent
que je ne  l'aide pas assez et depuis que j'ai chopé ce truc, encore bien moins...Faut que je fasse alors attention à  ne pas récidiver.


Ces mots pourraient mis dans la rubrique "Brêves de cancer" du site des impatientes....On en lit des vertes et des pas mûres....



Le Bigorneau : 22/09/2011 10:05



Je savais que ça te ferait sourrire "jaune"... et crois-moi j'ai pleuré... il m'a vraiment humiliée avec ce genre de raisonnement à la con... je n'arrive pas à penser qu'il est pondu ça lui-même,
mais qu'il le dise en plus ça dépasse mon entendement... J'ai pardonné à mon père une autre phrase prononcée au téléphone pendant que j'étais  à la maison médicale (il a plus de 80 ans et a
lui aussi perdu sa compagne, l'an dernier) Je venais de perdre mon mari et j'étais très mal avec la chimio et il m'a dit "il faut toujours que tu te plaignes plus haut que les autres"...je lui
pardonne car en fait sous ses airs bougons il avait très peur pour moi...(peur que je me laisse sombrer) ce jour là j'ai raccroché mon téléphone en pleurant  mais  il s'est
beaucoup rattrappé depuis... et je croise les doigts qu'il tienne bon , j'ai besoin de lui... C'est dingue comme des maladresses peuvent blesser... j'ai su faire la part des choses, mais celles
de mon fils n'ont pas été effacées car son attitude ne s'est pas arrangée, bien au contraire...


J'ai une certitude si c'était sa belle-maman, elle aurait de l'aide, bien qu'habitant plus loin, mais les choses sont ainsi... sans doute mon caractère entier m'a nuit parfois, je dis ce que je
pense en principe même si je me méfie de mon impulsivité et tourne souvent 7 fois ma langue dans ma bouche avant d'en sortir un mot... Je déteste blesser quelqu'un et je prends tout de même des
gants...mais je constate les choses... et les faits parlent d'eux-même parfois...


bisous Juju



Marie 22/09/2011 08:22



Courage et encore courage amie..


J'ai aussi la vie qui me pique les yeux...


Les larmes sont signes de pluie de l'âme...Le sourire est l'arc en ciel de ces larmes..


Bonne journée.


Bisous. Marie



Le Bigorneau : 22/09/2011 09:04



Je sais Marie, et je pense beaucoup a toi car je crois ressentir ce que tu vis...c'est assez récent pour moi, je n'ai pas oublié, car on ne peut jamais oublier... je t'embrasse très fort...
Courage  aussi !