Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

On m'a dit "Adieu" ce jour...

Le Bigorneau :

"Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge !"

               Voltaire

Une citation pour illustrer mon humeur du jour... Je suis très mal, mais ça va passer... On est forcément mal quand on perd un "ami" sans bien comprendre pourquoi. A quel moment cette relation a-t-elle foirée ?


Pour ma part j'ai voulu, malgré certains obstacles, continuer une relation amicale qui de toute évidence était fortement minée.
Je ne regrette rien de ce que j'ai dit ou fait, j'ai toujours été sincère et j'ai agis avec mon coeur...

Ce n'est visiblement pas suffisant...

J'écris tout ça en guise de thérapie, je ne veux pas être plainte, j'aurais du me douter qu'il y avait vraiment quelque chose qui clochait...

Bref ! Je suis revenue sur Angers, mais je crois que mon emploi du temps va changer...
Qui perdra le plus dans tout ça ? J'aime à croire que je ne serai pas seule à trinquer...
J'avise la population que je ne suis pas facile à vivre,  (apparemment même seulement le dimanche) Par contre, je demande un peu de respect, et je pense,  moi-même, respecter mon prochain. (et ce, peu importe ses origines, ou ses particularités)

On m'a appris des règles de vie en société... Sans doute suis-je "un cas" d'avoir encore des principes et de m'y tenir...

Si je jugeais sans réfléchir, je n'en serais sans doute pas là aujourd'hui... Mon sens des relations humaines en prend un grand coup... Je vous jure qu'on ne m'y reprendra pas...

Je serai plus méfiante à l'avenir...

C'est donc un retour en demi-teinte, je vais essayer de zapper tout ça, prendre ma Gaia et aller me promener seule le dimanche... Ce n'est pas bien grave sûrement...Et puis qui sait ? Je trouverai peut-être un coeur solitaire.

Un vieil ours au grand coeur me conviendrait assez bien.

Pour le moment je vais vous laisser et vaquer à mes occupations, j'en ai ! BISOUS à vous tous et toutes !
Pour la petite histoire, j'ai traité cet "ami" de "connard en guise d'adieu, même de "gros connard" et curieusement je me demande encore si c'est assez...Voyons Marie-France ça ne se fait pas... Reprend-toi...

ça ne se fait pas mais ça soulage sur le moment... Si on ne me respecte pas, je ne respecte plus non plus... Faut être logique !

 

 

Commentaires

juliette 11/10/2013 12:49


Bonjour, sans S, on finit par ne plus savoir écrire.

juliette 11/10/2013 12:44


Bonjour Bigornette..


Ca fait un bail que je n'étais passée te voir...Et oui, j'ai effacé tous les liens de mon blog, comme j'ai effacé tous mes articles...Je n'y mets plus que de temps en temps de jolies photos ou un
petit message..en attendant de voir si j'ai envie d'écrire ailleurs..


Donc, mis à part quelques blogopotes fidèles, je croise les autres au hasard de com mis ici ou là..Et, comme tu en as peu mis ailleurs, et bé, il m'a fallu cliquer ton nom chez Pat le biker pour
savoir ce que tu étais devenue..


Je vois que tu as passé un été super...Tu sais que tu me fais envie avec ton mobil-home...J'ai dit à mon mari que ces vacances longue durée m'iraient bien..


Pour en revenir à ton "ami" dont je crois deviner le nom, je n'aurais pas pensé que votre solitude à deux aurait tout de même duré presque 3 ans...Et oui, j'ai suivi tes
"malheurs", la perte de ton mari et ta maladie...Je ne jugerai donc pas le comportement de ce monsieur, ce serait idiot, ne le connaissant pas..Mais, je m'étais dit que votre relation ne pourrait
pas durer..Attendait-il plus, comme beaucoup d'hommes !


Je comprends que tu ne te fasses pas du tout à la solitude...Tiens, je vais te donner un exemple, ça parlera mieux.


Ma belle-soeur a perdu son mari il y a bientôt 10 ans...Elle a haï sa solitude..Elle a fait en sorte que son emploi du temps soit toujours rempli, entre ses enfants et surtout petits
enfants, entre ses diverses activités (marche, natation, yoga, danse, etc), entre ses voyages (toujours avec une amie, voir avec des clubs)..Mais, bonjours le soir ou l'hiver..


A un enterrement (et oui, tout est possible), elle a renconté son 1er amour d'enfance..Comme quoi ! Lui venait de perdre sa femme depuis peu de mois..Ils se sont téléphonés, se sont rencontrés,
sont devenus des amis, et, maintenant, elle le présente à toute la famille, c'est devenu "son petit ami" (comme si elle avait besoin de notre autorisation), elle a gardé sa maison, lui
la sienne...On verra ce que ça durera comme elle dit...


Bon courage....


PS : tes photos sont toujours aussi belles....J'adore les photos du marécage..Une petite question qui me turlupine : y avait-il des moustiques cet été, car, chez nous, nous en avons été
envahis, impossible de sortir de la maison, même en ville ?


 

gemmes 07/10/2013 07:56


bonjour marie-france


il y bien longtemps que je suis venue sur mon blog, j'aie de nombreuses activitées et il y a eu le mariage de mon fils ,quelques problemes de santé comme tout le monde.


Je vois que toi ça ne va pas fort ; la solitude est pesante mais parfois il vaux mieux étre seule que mal accompagné bise à toi M-F.


 

fusette 29/09/2013 21:16


Ah ! le bigorneau ! je te reconnais bien là ! (dans l'écriture..)


A...J'ai moi aussi eu un A...qui m'a porté l'estocade...mais, comme tu dis, les blessures d'amitié sont parfois plus dures que celles d'amour..


et pour les dimanches à venir...depuis tant d'années d'échanges, je pensais venir te voir courant cet hiver...celà se fera..n'est-ce pas ?


bise et....que la résistance t'accompagne !

Le Bigorneau : 30/09/2013 10:09



Je serai très heureuse de faire enfin ta connaissance... Si tu veux m'écrire,( je ne sais plus où tu crèches), passe plutôt par ma nouvelle messagerie : proutiere12@yahoo.fr


celle lièe à mon blog est souvent trop pleine et j'ai beaucoup de ménage à y faire... Je n'ai plus tes coordonnées de blog non plus...Alors fais-moi signe ! Merci à toi ! ça fait plaisir de
revoir des copinautes de la première heure, j'ai tellement de bons souvenirs de cette époque... Nous refaisions le monde avec Jean et Hacair (j'aimerais bien savoir ce qu'il est devenu lui
aussi)... Je ne crois pas avoir changé sur mes idées, mais par contre ma vie est devenue tout autre, et j'ai beaucoup de mal avec ce parcours du combattant... Chaque jour est une nouvelle
épreuve... Surtout ne pas prop penser sous peine de plonger... Bisous ma Fusette et à très vite j'espère !



Jeanne Fadosi 27/09/2013 16:39


il fallait que tu en aise gros sur la patate pour te départir de ta réserve et mettre ton dépit sur ton blog. 


J'ai lu. Pourquoi? va savoir ? je me suis sentie indiscrète en le faisant.


une déception d'amitié est aussi blessante qu'une déception amoureuse. Mais on s'en remet, comme du reste.


Je suis sûre que tu as l'énergie nécessaire pour aller de l'avant.


Amicalement


Jeanne Fadosi

Le Bigorneau : 28/09/2013 09:59



Oui ! tu as raison et pour l'insulter ainsi c'est que j'étais dépitée, déçue. Je pensais qu'au delà de nos différences notre amitié ne pouvait pas s'arrêter de façon aussi nette et brutale. Une
amitié qui s'était crée autour de deux solitudes dans un contexte de grande  fragilité psychologique et physique en ce qui me concerne. J'avais trouvé un appui moral et une aide
ponctuelle aussi, quand j'ai déménagé. Je pensai apporter à cet homme très solitaire, une compagnie, et de nombreuses conversations téléphoniques. IL était, en partie, sorti de son
isolement social... Je sais qu'il me manquera c'est une évidence ! mais je présume que ça va lui faire drôle à lui aussi... Notre relation ne pouvait pas évoluée vers l'amour c'était
impossible et de ce fait j'étais convaincue que rien ne pourrait se mettre en travers de cette amitié si particulière à cause de toutes nos divergences et différences qui normalement ne pouvaient
qu'être enrichissantes...


Sans doute s'est-il senti abandonné pendant mon séjour en Bretagne, mais je l'avais au téléphone chaque jour. Enfin je crois qu'il vaut mieux tout cesser que de se retrouver avec des compromis
qui ne conviendraient ni à l'un ni à l'autre...


Si je suis aussi longue dans cette réponse, c'est que je suis certaine qu'il aura la curiosité de voir comment je m'en sors, et quel mal je peux dire de lui.


Je n'en dirai donc pas plus. Il pourra sinterroger et peut-être se dire que c'est vraiment très con d'en être arrivé là...C'est mon avis... Mais sans doute est-ce mieux ainsi !  Bisous
Jeanne et merci à toi !