Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Le cierge et le parapluie

Le Bigorneau :

Il est étonnant, parfois, comme une phrase entendue peut se répercuter et résonner, se décliner et nous faire partir un peu en vrille…

Jeudi soir, j’étais dans mon lit, et assez fatiguée, je regardais la télé d’un œil distrait, c’était un hommage à Philippe Seguin… On le voyait à l’écran, assis à côté d’un homme très âgé et on prenait la discussion en cours, du moins me semble-t-il, et c’était très sérieux. L’homme était triste, je pense qu’il parlait de la guerre où d’une sale période… quand il énonça cette phrase étonnante :

« (…) mais quand elle est arrivée à la cave pour allumer son cierge, elle avait pris son parapluie.. »

J’ai attrapé un papier et un crayon… et j’ai écrit ce qui suit… élucubrations sortant de ma pauvre tête fatiguée…évidemment ! J'ai donc supposé qu'il parlait d'une dame...

 


Avait-elle confondu son parapluie avec un cierge ? Avez-vous déjà essayé de planter un parapluie dans un bougeoir et entrepris de l’allumer ?...

L’idée même d’allumer un parapluie, que ce soit pour prier ou pour mieux voir, me met en joie…

Faut-il l’ouvrir avant de l’allumer ? ou bien l’allumer avant de l’ouvrir, voire même le laisser fermé pour qu’il soit moins encombrant ?… De toute façon, ouvrir un parapluie dans une maison ça porte malheur…enfin, c’est ce qu’on dit, sauf, si on l’allume peut-être, ça pourrait être une façon de conjurer le mauvais sort…

Je connaissais le moulin à prière, un objet assez étonnant d’ailleurs, mais pas encore le parapluie et dans ce cas confondant, il faut ajouter que se protéger de la pluie avec un cierge n’est pas facile non plus.

A moins d’un miracle, toujours possible évidemment, les voies du seigneur sont impénétrables et si la pluie s’arrête net à la vue du cierge on peut avoir un doute… Mais là encore, se pose la question de la flamme : le cierge doit-il être allumé pour mieux protéger le porteur d’icelui de la pluie ?

Bon, je plante mon cierge et replie mon parapluie car je ris comme une baleine, qui aurait avalé toutes les bougies avec son gâteau d’anniversaire… et j’en pleure, si ça continue je vais avoir besoin d’un bougeoir pardon d’un mouchoir, je suis enrhubée… c’est à cause de la pluie bien sûr. Je vais allumer un cierge, en priant évidemment, pour retrouver très vite la santé et le bon sens, avant de fermer mon parapluie à l’heure de mon dernier soupir. Au fait, à ce moment précis, n’oubliez surtout pas les cierges et priez bien pour moi.

Comme vous le constatez, de toute façon je suis sérieusement atteinte, ma disparition ne sera pas une grosse perte… Pardon au vieux monsieur, ce n’était sûrement pas drôle, mais voilà il faut bien rire un peu pour oublier tous nos malheurs…

                                                Bigornette



Ci-dessous ma participation au casse-tête de la semaine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Nickyza 11/01/2010 14:51


C'est ça, l'inspiration...elle vient d'une phrase entendue...d'une observation du monde alentour!
Sacré délire au bord de l'endormissement!! Rires!! Tu as du en faire des rêves ensuite!!!
Plein de bisous!


Le Bigorneau : 12/01/2010 13:20


Non je n'ai pas rêvé...dommage ! hihi.. je me serai peut-être marrée...bisous...merci pour ta visite je passerai mais je
manque vraiment de temps pour tout faire...


vividecateri 10/01/2010 10:34


Cela me fait penser à ceci...
bisous de tout coeur
LA CHAUVE SOURIS "


Une chauve-souris
Aimait un parapluie
Un grand parapluie noir
Découpé dans la nuit
Par goût de désespoir
Car tout glissait sur lui
Une chauve-souris
Aimait un parapluie {2x}

Elle marchait au radar
Le sommeil l'avait fuie
Elle voulait s'mettre à boire
Se jeter au fond d'un puits
Une chauve-souris
Aimait un parapluie
Un grand parapluie noir
Découpé dans la nuit {2x}

Sans jamais s'émouvoir
Pour cette chauve-souris
Le grand parapluie noir
Sortait de son étui.
Il prenait sous son aile
Soin d'une belle de nuit
Qui, boulevard Saint Marcel
Le nourrissait de pluie

Puis le grand accessoire
Se mit à voyager
Dans son bel habit noir
Son habit noir de jais
Après les palabres
Pour faire un peu d'osier
Un avaleur de sabres
Le mis dans son gosier {2x}

A un acrobate
Servit de balancier
Un vendeur de cravates
Le prit comme associé
Puis il se déplia
Sur une permanente
Puis il se déplia
Car il pleuvait sur Nantes {2x}

Une chauve-souris
Demoiselle de la nuit
Une chauve-souris
Aimait un parapluie

Elle vint chercher l'oubli
Au fond d'un vieux manoir
Où elle mourrait d'ennui
Pendant que le parapluie
Menait au Père-Lachaise
Une vie de bâton de chaise

Un jour de mauvais temps
Un jour de mauvais temps
Un brusque coup de vent
lui mit les pieds devant
On le laissa pour mort
Dans quelque caniveau
On le laissa pour mort
Avec le bec dans l'eau {2x}

En voyant son squelette
Qui faisait sa toilette
Parmi les détritus
Et les denrées foutues
"C'est la chance qui m'sourit !"
Hurla la chauve-souris
"Je le croyais perdu
Le manche est revenu {2x}"

Riant comme une baleine
Pleurant comme une madeleine
Une chauve-souris
Aimait un parapluie
Ils allèrent se dirent oui
Dans l'grenier d'la mairie
Une chauve-souris
Aimait un parapluie {2x}
ParOles: ThOmas Fersen
Musique: ThOmas Fersen (( pressée de la vOir au
francO =D ))



Le Bigorneau : 10/01/2010 14:07


hihi... je ne connaissais pas ça...merci Vivi... gros bisous ma grande !


Lily 10/01/2010 07:48


Excellent ! Une telle phrase entendue un peu à la sauvette, méritait un tel développement. Si quelqu'un a compris le contexte exacte de la dite phrase, il serait intéressant qu'il l'apporte ici,
pour plus d'amusement encore.


Le Bigorneau : 10/01/2010 10:05


C'est vrai...j'ai vu tout à coup cette scène et ce discours étrange, je n'ai pas bien compris de quoi ils parlaient... Bisous Lily bon dimanche !


Jakline 10/01/2010 00:26


S'il fallait démontrer que les associations d'idées peuvent nous mener là où l'on n'avait absolument pas prévu, c'est réussi. Je pense que M.Seguin qui pouvait pousser de bons gros éclats de rire
n'aurait pas été le dernier à apprécier!


Le Bigorneau : 10/01/2010 10:07


je crois qu'il écoutait le vieux monsieur d'une manière distraite, il avait l'air d'être un peu obligé d'être là... bisous Jakline bon dimanche....


r^leuse ex 02468 09/01/2010 19:55


je suis complètement pliée en deux , tu devrais nous en faire plus souvent des comme ça , j'en ai le hocquet!!!!! bonne année a toi


Le Bigorneau : 10/01/2010 10:08


j'en ai souvent fait, mais on finit par ne plus savoir toujours sur quoi délirer..;bisous et merci pour cette visite sympa...bon dimanche...