Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Janvier

Le Bigorneau :

J'ai découvert que le prénom du jour, était Janvier, je n'ai pas pu passer à côté d'un si beau sujet... Alors voici un texte vite-fait pour participer à la Cour de récré de JB

Je vou souhaite une belle journée et je vais pour ma part reprendre mes Allers-retours vers ma campagne, pour avancer encore un peu après cette pause hivernale, pour mettre en vente le plus vite possible...
BISOUS A VOUS !


Janvier

 

 

Janvier aurait pu s'appeler Mars,
mais sa mère, un peu garce,
sous le clocher l'avait laissé,
un 2 janvier, abandonné.

L'enfant sacrifié,
fut retrouvé frigorifié...



Il devint ce solide gaillard,
qui quelques années plus tard,
jetait le froid dans le quartier,
car tout jeune, il fut sans pitié.

Heureusement, devenu boucher,
il put, exerçant son métier,
sur des carcasses se venger,
et il était le meilleur du secteur.

Les ménagères frileuses,
aimaient sa viande mielleuse.
Une vengeance tout en douceur,
pour cet enfant né du malheur.

Il devint riche et respecté,
et bien souvent allait prier...
"Merci la mère!" soupirait-il,
"tu m'as donné tous les outils..."

Il regardait le clocher,
écoutant la cloche sonner...

Grâce au bedeau, il était vivant,
et depuis "papa" il l'appelait,
car ce dernier, tout affolé,
avait fini par l'adopter.

Cette histoire qui finit bien
me rappelle que son chien
"Février" aujourd'hui se nomme
son premier fils "Mars"
et la fillette à venir sera "Maï"
 

 

Un très beau conte en somme...

 


 

Que nous devons à sa mère,

"bonne à tout faire"

violée un jour par son patron,

qui aurait pu s'appeler "Con" ...
   

si ce n'est qu'à cette époque,

ce genre de personnage.
avait encore le droit de cuissage.


Les choses ont-elles changées ?
c'est vous qui me le direz...
Dans le fond, je doute...
Mais les "infos" j'écoute...
Le doute profite à l'accusé,
et celui qui "nique",
ne s'appelle pas forcément Dominique...



Bigornette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Danielle 19/02/2012 17:58


Un beau texte bien écrit pour une belle histoire, bien que tristement commencée. Mais Janvier s'en sort et c'est l'essentiel, adopté par le bedeau, quelle chance dans son malheur. S'il est moins
systématique, il ne faut pas se voiler la face, de droit de cuissage est encore fort répandu, hélas, quoique davantage dénoncé. Mais la route est encore longue à parcourir ... Bisous. Danielle

martine27 19/02/2012 16:22


Et combien se sont-ils et elles retrouvé(e)s dans cette situation ?

Jeanne Fadosi 18/02/2012 20:26


une plume trempée dans le vinaigre mais j'aime beaucoup ! et je te suis dans tes réflexions et conclusions


bises

margareth 18/02/2012 16:38


Comme tu conclus ton poème, je ne suis pas persuadée que le droit de cuissage ait disparu tout à fait. Reste à le démontrer pour les malheureuses victimes...

fransua 16/02/2012 19:31


un Janvier qui un point commun avec moi, il s'est frogé son caractère sur un esprit de revanche.......ah cela peut mener loin !


bonne chance pour la vente de ta maison