Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Histoire d'enfance, enfance sans histoires, et pourtant...

Le Bigorneau :

Ce texte a été écrit pour le Thème de la semaine de Dana


Histoire d’enfance, enfance sans histoires, et pourtant…

 

 

 

Enfance comme « innocence »

Enfance comme « insouciance »

Enfance comme « inconscience »

Enfance comme « espérance »

 

Autant d’adjectifs qui me semblent liés à l’enfance et pourtant est-ce vraiment si simple ?

Enfance rime aussi avec « violence »…

Je me souviens de mes peurs, certes aussi de mes espoirs, mais j’avais des soucis qui me semblaient bien lourds, comme les leçons, les devoirs, les préparations pour les « compositions » comme on disait à l’époque à la place « d’interrogations écrites ».

J’avais la hantise de certains cours comme l’anglais en 6ème… j’avais une prof.  surnommée « Margot la terreur » par tout l’établissement scolaire… Je crois qu’elle m’a dégoûtée à tout jamais de l’anglais… Je l’ai eue encore en 5ème puis en 3ème, classe dans laquelle je l’ai trouvée plus aimable, c’était bien connu elle préférait les plus grandes classes, et ne me demandez pas pourquoi…

Ensuite j’ai changé de lycée et donc d’enseignants, surtout de milieu, ce fut un autre monde plus sympathique…

Mes souvenirs de maternelle sont aussi assez cocasses, mais pour moi terribles : la peur de la grande salle de jeux que l’on traversait pour aller dans la cour de récréation, elle me semblait immense et curieusement quelques années plus tard quand j’y retournai pour aller y chercher mon petit frère, elle avait rétréci…

On y faisait du sport, il fallait monter sur un plan incliné et redescendre de l’autre côté : panique complète pour moi…allez donc savoir pourquoi ?

J’avais aussi très peur que mes parents ne viennent pas me chercher le soir… Donc une angoisse tous les jours à l’heure de la sortie…

J’ai juste comme souvenir agréable de cette époque, la joie de retrouver mon petit copain « Max », même pas un voisin, on ne se voyait qu’à l’école, on ne se quittait pas…je l’ai perdu de vue en primaire puisque garçons et filles étaient séparés…

 Depuis je me demande ce qu’il est devenu, et s’il se souvient lui aussi de moi… J’ai rencontré des homonymes à la bibliothèque du village,  demandé aux enfants s’ils avaient dans leur famille un grand-père ou un grand-oncle appelé Max… Non,  pas trace de mon Max…

De la primaire, moins de souvenirs si ce n’est les fleurs de tilleul que l’on triait en fin d’année, peu avant les « prix », un souvenir plutôt plaisant, ça sentait très bon…

Mais aussi quand même, mes problèmes en écriture avec les pleins et les déliés et surtout l’encre, et les taches… « Quel cochon ! » me disait une de mes institutrices...

Quelques soucis en dictée, alors ma mère m’en faisait faire à la maison pour que j’aborde la sixième avec tous les atouts en main… et papa s’attelait lui,  aux mathématiques…J’aurais pu devenir chef de gare, habituée que j’étais aux problèmes de trains qui se croisent , qui ont du retard ou qui se rattrapent, heureusement peu de grèves à l’époque… ou bien plombier, car les baignoires qui se remplissaient et les robinets qui fuyaient n’avaient plus aucun secret pour moi…

Tout comme j’aurais pu sans problème conseiller des agriculteurs pour leur achat de grillages, pour faire toute la clôture de leurs immenses champs…

Rien de bien extraordinaire, la routine quoi…

Un autre souvenir, mais celui-là olfactif, les odeurs de la classe, encre et craie mélangées à toutes les odeurs corporelles de toutes les petites personnes présentes ou absentes, une odeur à la fois agréable car rassurante et désagréable car assez « puissante »… A l’ère de la « grande bassine », nous ne prenions pas autant de bains ou de douches que les enfants de maintenant, et les lessives du lundi matin étaient faites à la main, les vêtements faisaient pratiquement la semaine, forcément…

Voilà les souvenirs que le thème de Dana a déclenchés en moi … Je n’aime pas trop parler de mon enfance, mais une fois lancée, je pourrais en écrire beaucoup plus… Je crois que l’essentiel est là… Pour moi, enfance rimerait assez vite avec violences psychologiques bien involontaires sûrement de la part de ce monde d’adultes…

Peut-être avais-je des dispositions génétiques favorisant ce stress quasi-permanent, car j’ai aussi omis de vous parler de ma peur de la guerre, générée par des propos entendus au cours de repas de famille (elle n’était pas si loin dans le passé, celle de 39-45, ma mère, très marquée, avait vécu l’exode) une seule chose me rassurait, étant née « fille » je ne ferais pas mon service militaire, cette pensée me mettait en joie, mais je m’inquiétais pour le ressenti des garçons de mon entourage …

Que penser alors de la vie que l’on fait subir actuellement aux enfants ou aux petits enfants : les nounous, la garderie, les deux parents soucieux et stressés par leur travail, les séparations des couples : familles décomposées et recomposées…

Le monde est fou, dit-on… de plus en plus fou, semble-t-il … Peut-être, si le stress s’accumule d’une génération sur l’autre, on court à la catastrophe…J’espère que je me trompe et que nos bambins s’habituent à tout ça… Moi j’ai du mal, ça me fait de la peine quand je vois un enfant malade que l’on sort de son lit pour l’emmener à droite ou à gauche… j’avais de la chance , car lorsque j’étais malade, j’étais choyée, et je restais bien au chaud dans mon lit avec mes bandes dessinées… En quelques mots : « c’était une autre époque ! »…

                                               Bigornette


Je vous souhaite une bonne journée... bisous à tous.. nous remmenons nos petites filles, leurs vacances sont finies...
Ci-dessous une méga chouette !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

elise 21/04/2009 20:09

  oh!! !! un sale temps ça m'étonne !!!! !!!   pas eu trop le temps d'aller sur les blogs .  à bientot

scooby 20/04/2009 14:34

que de souvenirs! je n'en ai pas autant

Le Bigorneau : 20/04/2009 16:15


pourtant c'est juste des souvenirs d'école...hihi... pas très bons...mais réels...bisous...


kat 20/04/2009 13:30

merci pour ce morceau de ton histoire, magique!

alice 19/04/2009 22:55

C'est sûr notre enfance n'a pas toujours été rose ... j'ai eu du mal à trouver une souvenir heureux ... mais c'est venu ..ce matin ..

Le Bigorneau : 20/04/2009 13:10


pas rose ni noire non plus pour la mienne banale sans doute...mais les peurs d'enfants sont incontrôlables... bisous...


~~Dana~~ 19/04/2009 20:49

Que de souvenirs ma chère Bigornette....c'est vrai qu'une fois lancée on se laisserait aller. Tu l'avais dit lors d'un autre thème que tu étais assez anxieuse...je te remercie pleinement pour ce partage de souvenirs d'enfance et je t'embrasse