Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bigorneau : Bigornette Blog généraliste : humour, poèmes, photos...etc...

Au pied du mur

Le Bigorneau :

Journées bien remplies, il y a du boulot avant l'arrivée des petites filles en fin de semaine pour une semaine de vacances, j'ai écrit ce texte hier, assez vite avant d'aller tondre, (oui encore,je n'ai pas fini) du mauvais temps est annoncé, alors il faut faire vite...

 


Au pied du mur




Je vous le murmure
Je suis en rupture
Rupture des mots
Rupture du temps
Panser les maux
De temps en temps
Quand les uns me manquent
Sous les autres en planque
Et que les heures fuient
Me reste encore l’oubli
Surtout ne pas penser
Ne pas culpabiliser
Oublier de ne pouvoir
 Sans le vouloir
Vous lire
Vous écrire
Vous dire
Oublier sans ire
Et vivre dans ma réalité
Quelques corvées
Quelques plaisirs
Tout dans le rire
Un cocktail animé
Dentelles d’activités
Plus ou moins travaillées
Qui me sont proposées
Je vais broder ma vie
Aux couleurs de l’envie
Aux contours bâtis
J’y suis déjà partie
Dans le jour qui s’enfuit
Je reviens c’est promis




Bigornette



Ci-dessous Kerfon dans les rayons....
de la bibliothèque du village....

Commentaires

fanfan 09/04/2009 18:08

joli texte   ; on lit à travers les mots que tu es pressée; vite vite  ;;mais cela te t'empêche pas d'avoir du talent!!  bisous

Le Bigorneau : 09/04/2009 18:12


c'est tout mon problème en ce moment... j'ai du mal à assurer... et en plus je suis plutôt en panne d'inspiration.... bisous et merci...


Quichottine :0010: 08/04/2009 12:38

Broder sa vie... Quoi de plus joli ?

Bruno 08/04/2009 11:45

Encore une pirouette à la Bigornettetrois petits mots, quelques pieds, quelques rimes , tout est dit, écrit, au revoir et merci !chouettebises

Le Bigorneau : 08/04/2009 21:24


Merci Bruno... en ce moment je fais très vite car je manque vraiment de temps...bisous...


gypsy 08/04/2009 11:17

coucou très jolis vers !!!bonne journé e:! bisous

Lukydit 08/04/2009 10:30

Cependant, au pied du mur, tu sembles moins en rupture de mots que moi qui n'arrête de me lamenter sur mes douleurs aux genoux…